Pour une fin de vie libre

Hier nous avons l’après-midi et le soir examiné dans l’hémicycle le texte issu de parlementaires sur la fin de vie !
Nous savions que nous ne pourrions pas aller jusqu’au bout de cet examen dans la mesure où des députés du groupe « Les Républicains » avaient déposé plus de 500 sous amendements le matin même et plus de 2000 amendements !
Cela s’appelle de l’obstruction même si le droit à amender est fondamental, car quand il l’est fait dans ses proportions, le but est clair : faire échouer le texte.
Pour autant, soudés sur tous les autres bancs, nous avons pu non seulement repousser les amendements de suppression de l’article 1, mais aller même jusqu’à son vote.
✅ Un pas franchi, une belle victoire historique, une émotion évidente au sein de l’hémicycle, une fierté d’avoir été là et de l’avoir voté !
Maintenant le gouvernement doit entendre cet appel de la société, conforté hier par notre vote : nous espérons qu’un texte de loi sera déposé avant la fin du mandat ou qu’à défaut, au vu du calendrier parlementaire déjà fourni et le temps restant réduit, un engagement fort de la prochaine campagne présidentielle sera exprimé.