Assemblée générale en visio-conférence du Comité Départemental Olympique et Sportif (CDOS)

Assemblée générale en visio conférence du Comité Départemental Olympique et Sportif (CDOS) le jeudi 11 mars au soir.
Ravie d’avoir pu y participer.
Et je remercie le président Jean-Philippe Mialhe pour son accueil et aussi pour sa réélection.
Le sport a souffert cette année de par la crise sanitaire et même si les aides de l’Etat ont été réelles (surtout au niveau du chômage partiel pour les salariés de l’association), cela ne remplace pas l’activité en elle-même que toutes et tous voudraient voir revenir bientôt… ce n’est plus qu’une question de semaines…
Le comité a un rôle important dans toutes les activités : sport et handicap, sport sénior, intervention auprès des collectivités, professionnalisation…
Par ailleurs il est complètement engagé dans la préparation des jeux olympiques et paralympiques 2024 en obtenant le label « Terre de jeux 2024 ».
Je me permet de citer ici une des phrases du discours du Président M. Mialhe, que je trouve refléter exactement ce qu’est le club de sport :
« Le club c’est l’école de la vie, le club c’est l’école de la sociabilité, le club c’est l’école de la santé ». 👏👏👏
Il n’ y a rien à rajouter.
J’ai pu lors de mon intervention les féliciter bien sûr pour leur engagement mais aussi leur parler de la proposition de loi présentée par les députés de la majorité et que j’ai donc co-signée , sur la « démocratisation du sport ». Cette proposition de loi que nous examinons depuis cet après-midi dans l’hémicycle , s’articule autour de trois titres qui vise à :
✅ Développer la pratique sportive pour le plus grand nombre : intégration du sport dans les missions des établissements sociaux et médicaux-sociaux, meilleur accès aux équipements scolaires, mise en place de plans sportifs locaux pour les collectivités territorirales volontaires, ajout du sport santé et des savoirs sportifs fondamentaux dans les missiosn de la conférence régionale du sport.
✅ Renouveler le cadre de la gouvernance des fédérations : mise en place de la parité au sein des instances nationales et déconcentrées des fédérations, limitation du nombre de mandats de présidence des fédérations et organes déconcentrés, modalités d’élection revues du Président et du Conseil d’administration, honoralibité des acteurs du sport.
✅ Se pencher sur le modèle économique sportif : inscription dans la loi de la plateforme de lutte contre la manipulation des compétitions sportives, renforcement des dispositions pour lutter contre le streaming illégal, ouverture pour les sociétés sportives au modèle de l’économie sociale et solidaire.