Les vaccins sont arrivés dans le Tarn !

Les vaccins sont arrivés dans le Tarn  et toutes les semaines une livraison aura lieu ! 

Aujourd’hui s’est tenue à l’hôpital d’albi une conférence de presse avec la préfète du Tarn, les directeurs de l’ARS et de l’hôpital, le président du CME, des médecins et la directrice des soins.

Une conférence pour expliquer la stratégie de vaccination dans le Tarn : les EHPAD de Servies, de Monesties et des mimosas à Albi ont commencé la vaccination de leurs résidents .

Nous avons ensuite visité le centre de vaccination prêt à acceuillir dès demain matin tous les soignants du département de plus de 50 ans ou ceux qui ont des vulnerabilites et déjà 150 personnes étaient inscrites : les premiers médecins et le directeur de l’hôpital se sont faits vaccinés en notre présence! 

Les Tarnaises et les Tarnais peuvent être rassurés : tout se passe comme prévu dans les conditions strictes de conservation du vaccin , dans le calendrier défini, dans le respect du consentement recueilli et en privilégiant les personnes les plus vulnérables . 

Petit à petit nous pourrons élargir la vaccination à plus de personnes au fur et à mesure de la livraison des vaccins et de l’avancement de la vaccination des personnes prioritaires . 

Il faut comprendre que nous ne sommes pas dans le cadre d’une vaccination globale pour la simple et bonne raison que nous n’avons pas des vaccins partout en France pour toute la population. Nous avons des vaccins au fur et à mesure de la fabrication des laboratoires qui je le rappelle ne fabrique pas que pour la France .

Tout viendra à point , il n’y a pas de doute à avoir et en attendant de toute façon la meilleure protection est de continuer à avoir les gestes barrières . Car il faut savoir aussi que quand on a la Covid-19, il faut attendre 3 mois pour se faire vacciner. Donc continuons à nous protéger . 

Et soyez assurés, pour celles et ceux qui me posent la question, que je me ferai vacciner sans hésitation quand mon tour viendra . 

Merci aux médecins présents pour leurs témoignages poignants sur leur quotidien et leur message sur la nécessité de se vacciner : « Je ne veux plus voir des gens mourir ! »