Mesures de soutien économique pour faire face à la crise sanitaire

 

Pour soutenir les secteurs impactés par la crise sanitaire, le Gouvernement met en place des mesures de soutien économique comme le fonds de solidarité :
➡️Indemnisation de 20% CA réalisé en décembre 2019 pour les secteurs fermés jusqu’à 200 000 €
➡️Indemnisation de 15% CA réalisé en décembre 2019 pour les secteurs qui ne sont pas fermés mais qui perdent 50% CA jusqu’à 200 000 €
L’emploi des jeunes est une véritable priorité en cette période de crise, 6,7 milliards € sont investis dans le plan « 1 jeune, 1 solution » :
➡️aide à l’embauche jusqu’à 4 000€ pour les – 26ans
➡️aide à l’apprentissage de 5 000€ pour les – 18 ans et 8 000€ pour les +18 ans
➡️100 000 nouvelles formations qualifiantes
… et de nombreuses autres mesures !
Pour trouver un emploi jeune, une plateforme a également été mise en place : https://www.1jeune1solution.gouv.fr/
Dans le cadre des mesures de soutien économique, un crédit d’impôt a été mis en place pour inciter les bailleurs à annuler une partie de leurs loyers : Pour un mois de loyer abandonné, un bailleur d’entreprise bénéficiera d’un crédit impôt de 50% du montant du loyer abandonné !
Face à la crise sanitaire, économique et sociale, le gouvernement renforce les mesures pour l’emploi des jeunes :
➡️Dans sa recherche d’emploi auprès de Pôle emploi ou de l’APEC, un jeune diplômé recevra jusqu’à 500€/mois
➡️Le nombre de « Garanties jeunes » sera doublé et le dispositif atteindra ainsi jusqu’à 200 000 jeunes pour 2021
Pour plus d’informations : https://www.1jeune1solution.gouv.fr/
Pour soutenir les secteurs impactés par la crise sanitaire, le Gouvernement renforce le fonds de solidarité :
➡️Les entreprises – 50 salariés qui ont perdu au moins 80% CA lors du 1er confinement recevront jusqu’à 10 000 € d’aide en décembre
➡️Les entreprises – 50 salariés qui ont perdu au moins 50% CA recevront jusqu’à 1 500 € en décembre
Afin de faire face à la crise sociale et économique, le gouvernement lance un revenu mensuel minimal pour les travailleurs précaires qui ont travaillé + 60% de leur temps en 2019 mais pas assez en 2020 pour recharger leurs droits :
➡️900€/mois pour novembre, décembre, janvier et février
➡️300 000 bénéficiaires dont 70 000 jeunes