Ordre du chevalier des Arts et des Lettres à Guy Ahlsell de Toulza

Samedi 7 décembre 2019, cérémonie officielle de remise de l’insigne de l’ordre du chevalier des Arts et des Lettres à Guy Ahlsell de Toulza à Rabastens.

Honorée d’avoir pu proposer au ministre de la culture de nommer Guy Ahlsell De Toulza au grade de chevalier des Arts et des Lettres et honorée d’avoir pu en ce samedi la lui remettre.

L’insigne de chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres est une récompense pour les personnes qui se sont distinguées par leur création dans le domaine artistique ou littéraire ou par la contribution qu’elles ont apporté au rayonnement des arts et des lettres en France et dans le monde.

Guy Ahlsell De Toulza remplissait largement les conditions:
École du Louvre, Diplôme d’Étude Approfondie Histoire de l’Art, membre de la Société française d’Archéologie, membre du Conseil International des Musées, médaille d’Argent de la Société Française d’Archéologie, conservateur du musée municipal du Pays rabastinois, musée de France, plus de 34 publications dont son mémoire de maîtrise « L’église de notre dame du bourg de RABASTENS et son décor » ou encore « Les peintures murales dans les chapelles du chœur de l’église de Notre-Dame du Bourg de Rabastens-sur-Tarn »… Toutes ces énumérations représentent à peine son parcours de vie et ces quelques traits sont loin d’être exhaustifs.

Ses passions : Rabastens, le Tarn, Notre Dame du Bourg et le musée.
Son attachement à l’histoire du terroir est indéniable.
En ce qui concerne le musée, il a contribué entre autre à faire découvrir et à mettre en valeur Jeanne Atche, grande artiste affichiste. On dit qu’il l’a « ressuscitée ».

C’est lui aussi qui a sensibilisé l’équipe municipale en place à l’importance de prendre en compte le patrimoine de Rabastens en créant un poste d’adjoint au patrimoine.

Ses réussites au musée sont nombreuses: depuis une quinzaine d’années il fait vivre le musée, et il est celui qui a permis au musée d’être reconnu par les instances culturelles permettant ainsi d’obtenir des subventions pour l’acquisition d’œuvres.

Son implication et son engagement sont sans failles.
Ses interventions sont toujours précises, recherchées, éclairantes, exigeantes et pertinentes

Cette distinction est une récompense pour le travail qu’il a pu faire en matière de connaissance, de recherche et de rayonnement du patrimoine d’une façon générale et plus particulièrement un signe de reconnaissance pour son travail de conservateur du musée et de sa contribution au renforcement et à la valorisation de la culture et du patrimoine en pays rabastinois.

La République française reconnaît ainsi les mérites d’une carrière où il a œuvré pour une ouverture à tous à la culture et à la beauté. Et c’est pour rendre honneur à l’ensemble de ses travaux qu’au nom du ministère de la culture, je lui ai remis l’insigne de chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres.