Réforme de l’assurance-chômage

 

Le mardi 18 juin, Edouard Philippe, Premier ministre, et Muriel Pénicaud, ministre du Travail, ont présenté une réforme de l’assurance-chômage qui vise à moderniser le marché du travail, dans la continuité des ordonnances sur le dialogue social et sur la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel mis en place depuis le début du mandat.

Aujourd’hui, 87% des embauches actuelles sont effectuées en CDD et en intérim, 20% des chômeurs perçoivent une allocation supérieure à leur salaire mensuel net antérieur moyen selon Pôle emploi et le plafond d’indemnisation de 6 615 € nets par mois est l’un des plus généreux d’Europe.

 

📍Quel est l’objectif de cette réforme ?

➡️ Créer de nouveaux droits pour les salariés, pour les travailleurs indépendants, pour les demandeurs d’emploi.

➡️ Inciter financièrement les entreprises à proposer davantage de CDI et à rallonger la durée des CDD.

➡️ Instaurer de nouvelles règles d’indemnisation du chômage qui favorisent le retour à l’emploi.

 

📍Quels sont les axes de cette réforme ?

1️⃣Mettre en place un système de bonus-malus afin de mettre fin au recours abusifs aux contrats courts (1er janvier 2020)
➡️Inciter les entreprises à recruter sur des emplois longs

2️⃣Faire en sorte que le travail paye toujours plus que l’inactivité (1er novembre 2019)
➡️Modification des règles d’indemnisation, règles d’accès à l’assurance-chômage soumises à un relèvement de la durée nécessaire à l’ouverture des droits, nécessité de travailler 6 mois sur les 24 derniers mois, au lieu de 4 mois sur 28 pour obtenir des droits

3️⃣Élargir l’accès aux droits à de nouvelles catégories (1er novembre 2019)
➡️Ouverture de l’assurance-chômage aux salariés démissionnaires pour qu’ils aient le même niveau d’indemnisation que les demandeurs d’emploi , ils doivent avoir au moins 5 ans d’ancienneté dans l’entreprise et un projet professionnel

Pour plus d’informations sur la réforme, cliquez ici