Déplacement en Gironde avec le Groupe d’études « Vigne, vin et œnologie »

Le 14 et 15 juin 2019, dans le cadre des réunions de travail décentralisées du groupe d’études « Vigne vin et œnologie » que Marie-Christine Verdier-Jouclas, députée du Tarn, co-préside à l’Assemblée nationale, à l’invitation de Véronique Hammerer, députée de Gironde, elle s’est déplacée dans le bordelais. Le vendredi soir, ils ont effectué des échanges avec la profession viticole en présence du président de groupe parlementaire, Gilles Le Gendre, de Véronique Hammerer mais aussi des députés Mireille Robert, députée de l’Aude, Annie Chapelier, députée du Gard, Eric Poulliat et Florent Boudié, députés de Gironde, dans un cadre magnifique au bord de l’estuaire au clos de l’échauguette, dans la citadelle de Blaye, où ils ont dégusté des vins de Blaye Côtes de Bordeaux.Marie-Christine Verdier-Jouclas remercieDenis Baldes, maire de Blaye, pour son accueil, Bernard Farges, président de la CNAOC ainsi que les participants.

Le samedi matin, les députés ont participé à une assemblée importante avec un public diversifié : des vignerons indépendants, en bio ou en traditionnel, des coopérateurs, les représentants du C.I.V.B., des représentants des syndicats. 4 présentations de projets ont eu lieu, et en synthèse de ces présentations, il s’est distingué une volonté d’agir pour aller vers la transition de l’agro-écologie :

1️⃣ VITIREV : un projet mené par la Région Nouvelle-Aquitaine et qui réunit 140 partenaires pour participer à la transition agro-écologique ; ce type de projet doit être développé dans d’autres régions avec le laboratoire d’innovation territoriale et l’anticipation de la formation sur des nouveaux métiers ou des anciens métiers qui seront à nouveau employés dans la filière viticole

2️⃣ INNO’VIN : pour faciliter les échanges et valoriser les réseaux en fédéralisant près de 170 acteurs du milieu vitivinicole de la région Nouvelle-Aquitaine ; ce cluster accompagne les entreprises de la filière dans leurs projets d’innovation et dans leur développement ; son objectif est de développer la compétitivité de ces entreprises

3️⃣Immunrise : il s’agit d’une entreprise indépendante qui travaille sur le développement d’une algue qui pourrait remplacer les fongicides avec 4 pôles : exploration, production, application et homologation. Cette entreprise travaille pour identifier et développer les solutions non-OGM.

4️⃣Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux (CIVB) : créé en 1948, le CIVB vise à faire la promotion des vins de Bordeaux à l’échelle nationale et internationale. Il représente les trois familles de la filière des vins de Bordeaux : la viticulture, le négoce et le courtage. Lors de cette assemblée, le CIVB a présenté un système de management environnemental existant depuis 2010 ; il s’agit d’une prise de conscience réelle avec 800 partenaires engagés dans une démarche environnementale et une volonté de diminuer le bilan carbone.

À la suite de ces exposés, Marie-Christine Verdier-Jouclas a présenté le travail parlementaire fait en faveur de l’agriculture et de la viticulture depuis le début du mandat, en juin 2017.

Pour terminer, deux heures de questions-réponses ont eu lieu sur tous les sujets préoccupants de la profession dans une écoute et un respect mutuel.

Enfin, le samedi après-midi, ils ont visité un vignoble biodynamique : il s’agit du château Roland La Garde. Qu’est-ce-qu’un vignoble biodynamique ? Il s’agit d’un concept qui favorise la production viticole en lien avec l’environnement et la nature. Ce modèle est mis en place depuis 9 générations. La vinification s’effectue en barrique ou en jarre pour des vins d’exception.

Pour plus d’informations sur la CNAOC 

Plus d’informations sur VitIREV 

Plus d’informations sur INNO’VIN 

Plus d’informations sur Immunrise 

Plus d’informations sur le CIVB 

Plus d’informations sur le château Roland La Garde