Cérémonie commémorative à Parisot

Le 9 juin 2019, Marie-Christine Verdier-Jouclas, députée du Tarn, était présente à Parisot dans le cadre des fêtes annuelles organisées par le comité des fêtes et avec le concours de la municipalité, afin de participer à une cérémonie commémorative mettant à l’honneur les anciens combattants. Un défilé dans le bourg de ville a été effectué avec les élus, gendarmes, pompiers, habitants de Parisot en musique avec la fanfare des sapeurs-pompiers du Tarn. Marie-Christine Verdier-Jouclas remercie Pascal Neel, le maire de Parisot, pour son invitation et son initiative de faire parler les enfants aux monuments aux morts. Après la lecture d’un poème, les membres du conseil municipal des jeunes ont lu un texte prônant la paix.

Le texte qu’ils ont lu est le suivant : « Pour nous les jeunes, voilà ce que signifie cette cérémonie : tout d’abord un moment solennel qui permet aux habitants de se retrouver pour célébrer une cérémonie en oubliant tout ce qui peut faire nos différences. Le premier objectif est donc de rassembler tout le monde quelque soit notre âge, nos idées politiques, notre histoire et même notre nationalité. C’est aussi un moment pour se souvenir que depuis que les guerres ont fait des millions de victimes, les Hommes ont décidé de construire des monuments pour se souvenir que la guerre est la pire des solutions et que la paix et la preuve de la grandeur d’une nation. Alors que la France n’est plus en guerre sur son territoire, des militaires, Hommes et Femmes sont appelés à protéger leurs concitoyens au péril de leur vie tant sur le territoire français que dans d’autres pays. Ces militaires méritent qu’on les honore et qu’on se souvienne de leur sacrifice. En effet la guerre peut prendre un aspect nouveau et mettre en péril la démocratie. C’est pourquoi cette cérémonie nous concerne tous pour porter le souvenir et le respect de ceux qui œuvrent pour que la démocratie triomphe des dictatures et de la sauvagerie. »

Le maire de la ville, Pascal Neel, a également fait un discours émouvant pour sa dernière cérémonie : il a annoncé en effet qu’il ne serait pas candidat aux prochaines élections municipales après 19 ans de mandat.

La cérémonie s’est clôturée avec le chant de la marseillaise chantée par les enfants de l’école et les enseignants présents que Marie-Christine Verdier-Jouclas remercie pour leur implication dans ce devoir de mémoire.