Conseil de défense écologique

Le 23 mai 2019, le président de la République, Emmanuel Macron, le Premier ministre, Edouard Philippe, et treize ministres liés aux questions de la transition écologique et du réchauffement climatique se sont réunis en conseil de défense écologique, pour une première réunion. Ce conseil a été lancé suite à la conférence de presse du 25 avril du président de la République, Emmanuel Macron, à l’issue du grand débat national.

Pourquoi ce conseil de défense écologique ?

A travers ce conseil, le Gouvernement souhaite répondre aux préoccupations des citoyennes et des citoyens qui se sont exprimées en matière de lutte contre le réchauffement climatique et de maintien de la biodiversité, dans la cadre du grand débat national.

Ce conseil de défense écologique permet de « suivre l’exécution d’un certain nombre de mesures, plans et politiques publiques » tel que le plan climat et de « mettre l’accent sur les dossiers qui n’ont pas assez avancé. »

Quelles mesures ont été annoncées ?

➡️Création d’une vingtaine de réserves naturelles en France d’ici 2022 afin de conserver les espèces et les milieux végétaux

➡️Le projet « Montagne d’or » en Guyane, un projet d’extraction d’or d’une durée de 12 ans, contesté par les associations environnementales, est jugé « incompatible » avec la politique environnementale du Gouvernement

➡️Réforme du code minier afin d’intégrer les exigences environnementales à tous les processus miniers

➡️Mise en place d’un observatoire de l’artificialisation des sols en vue d’un calendrier pour aller vers le « zéro artificialisation »

Pour plus d’informations : https://www.gouvernement.fr/conseil-des-ministres/2019-05-15/conseil-de-defense-ecologique