Conférence de presse – Emmanuel Macron

 

Le jeudi 25 avril 2019, le président de la République, Emmanuel Macron, s’est exprimé face à 300 journalistes, dans le cadre d’une conférence de presse, à l’Elysée, suite au Grand débat national qui avait débuté le 15 janvier 2019.

4 grandes orientations ont été définies par Emmanuel Macron pour la suite de son quinquennat :
> Changer en profondeur la démocratie et l’Etat
> Lutter contre les injustices sociales et fiscales
> Accompagner les grands changements sur le climat et le vieillissement
> Savoir défendre le projet français : famille, laïcité et droit d’asile

Changer profondément la démocratie, l’organisation de l’Etat et l’administration

Le président de la République, Emmanuel Macron, souhaite supprimer l’ENA afin de bâtir quelque chose de mieux et de refonder le recrutement des hauts fonctionnaires. Il a également confirmé une réforme des institutions avec une part significative de proportionnelle et la réduction du nombre de parlementaires. Le Conseil économique, social et environnemental (Cese) est aussi transformé en « conseil de la participation citoyenne » et il sera composé de citoyens tirés au sort.

Par ailleurs, Emmanuel Macron a indiqué qu’il s’opposait à la mise en place d’un référendum d’initiative citoyenne (RIC) car il semble « remettre en cause la démocratie représentative ». Il s’est également opposé au vote obligatoire et au vote blanc.

Lutter contre les injustices fiscales et sociales

Les travailleurs et les classes moyennes sont trop souvent mis à contribution pour les impôts. Ainsi, Emmanuel Macron a indiqué qu’une baisse de l’impôt sur le revenu sera mise en place. Cette baisse sera financée par la suppression de niches fiscales pour les entreprises et par la baisse de dépenses publiques. Afin de garantir davantage de pouvoir d’achat, les retraites de moins de 2.000 euros seront à nouveau indexées sur l’inflation à partir du 1er janvier 2020. Toutes les retraites seront indexées sur l’inflation en 2021.

2 000 maisons de service au public, nommées « France service », seront mises en place dans chaque canton. Comme c’est le cas au Canada, ces guichets uniques qui regrouperont plusieurs services publics viseront à créer davantage de simplicité dans les démarches administratives et davantage de proximité.

Accompagner les grands changements sur le climat et le vieillissement

Le président de la République, Emmanuel Macron, souhaite tirer des citoyens au sort afin de créer une convention citoyenne sur le climat. Il souhaite également mettre en place un conseil interministériel de défense écologique.

« Le climat doit être au cœur de notre projet au niveau européen et national. Je veux qu’on change de méthode pour répondre concrètement aux attentes. Nous avons beaucoup de solutions mais elles sont souvent complexes et peu adaptées » Emmanuel Macron

Une refondation profonde du système de retraite sera également présentée « avant l’été » afin de créer « une transformation radicale » et de « remettre de la confiance et de la justice. »

Savoir défendre le projet français : famille, laïcité et droit d’asile

Emmanuel Macron promet de mobiliser les CAF pour « prélever les pensions alimentaires » non payées par les ex-conjoints. Concernant la laïcité, il annonce un contrôle renforcé du financement des cultes venu de l’étranger et il rassure en indiquant que « La loi de 1905 [loi de séparation de l’Etat et de l’Eglise en France mise en place par Aristide Briand] est notre pilier. Elle est pertinente, fruit de batailles, elle doit être réaffirmée et pleinement appliquée. Je le dis avec force. »

Sur l’immigration, Emmanuel Macron affirme ses positions en matière de politique européenne en expliquant que « il faut complètement refonder notre politique migratoire avec une Europe qui tient ses frontières […] quitte à avoir un espace Schengen avec moins d’Etats. » Il souhaite également un débat annuel au parlement sur la politique migratoire.