La Nuit du droit au Tribunal de Grande Instance d’Albi

La Nuit du Droit, soirée ouverte à tous de 20h à 22h30 à laquelle a été conviée la députée, se déroulant pour la première fois, le 4 octobre, (anniversaire de la constitution de la Vème République française créée en 1958) au tribunal de Grande Instance d’Albi, à l’initiative de la Présidente, Joëlle Munier, du Procureur Alain Berthomieu et du batonnier, Maitre Christophe Cabanes d’Auribeau. Chantal Louis-Williatte représentait la députée sur les bancs de la grande salle d’assises. Il a été proposé, dans un premier temps, une narration scénarisée de l’affaire Fualdes avec une excellente plaidoirie. Cette affaire met l’accent sur une erreur judiciaire mémorable du XIXe siècle. Il y a eu trois procès pour cette affaire criminelle qui fut l’objet, pour la première fois, d’une médiatisation et ainsi d’un écho planétaire fait de récits, de rumeurs, d’émotions bien éloignés de la recherche de la vérité. Un second temps d’échanges a eu lieu avec le public dans une salle comble sur le procès pénal et les médias, un parallèle a été fait sur la situation de nos jours et ses excès. Les abus prennent effet lorsque les réseaux sociaux, la presse, la radio envahissent les affaires judiciaires et répondent aux émotions sociétales ou sont utilisés par les avocats pour faire connaitre des rebondissements ou prendre la population à témoins. L’importance est de rester vigilants et de s’appuyer sur les faits et sur une justice indépendante.