Réunion de travail avec des viticultrices et viticulteurs sur les produits phytosanitaires à l’Abbaye Saint-Michel à Gaillac

Les viticulteurs sont précurseurs quant à la prise de conscience de diminuer les produits phytosanitaires et à Gaillac, cela fait 10 ans qu’un groupe de 12 vignerons nommé « Eco Phyto » s’est constitué. Des analyses et des statistiques avec, on peut le dire, le recul nécessaire pour les prendre en considération, montrent bien la diminution des indices de référence de traitement et la possibilité réelle de réussite.
Cependant, tout n’est pas réglé, loin de là malgré des avancées, et cette réunion m’a permis aussi d’appréhender les difficultés qu’ils restent à franchir pour arriver à l’objectif ambitieux d’arrêter l’utilisation du glyphosate d’ici 3 ans. Des moyens financiers et humains seront plus que nécessaires pour atteindre cet objectif, la difficulté aujourd’hui restant entre autre le désherbage sous le rang.
En tout état de cause, il faudrait commencer par faire en sorte que ceux qui pratiques encore un désherbage total de la surface, réduisent la dose de pulvérisation à ce qui peut se pratiquer déjà à savoir 1,5 litres par hectare.
Cette réunion est la première d’une longue série car je compte bien être en interactivité avec les vignerons.
Prochaine étape : visite des vignes d’un domaine pour une mise en situation.