Un ambitieux travail de fond avec les chefs d’entreprises pour construire les réformes à venir

Membre du groupe PME/TPE à l’Assemblée nationale avec Olivia Grégoire, députée de Paris, en cheffe de file, nous préparons le PACTE (le Plan d’Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises qui ambitionne de donner aux entreprises les moyens d’innover, de se transformer, de grandir et de créer des emplois) lancé par Bruno Le Maire en vue d’un projet de loi que nous voterons au premier trimestre 2018. Pour cela, j’ai travaillé en binôme avec deux chefs d’entreprise de la circonscription sur le thème « Financement » et crée un groupe de travail et de réflexion afin d’organiser des rencontres et des échanges.

Ainsi le 4 décembre, j’ai pu échanger directement avec 10 chefs d’entreprise du secteur de Lagrave, en circonscription: après avoir présenté les mesures votées en faveur des PME/TPE , les attentes de cette réunion et le travail fait jusqu’à ce jour pour le PACTE. J’ai été attentive aux retours sur les réalités du terrain autour de problématiques diverses, comme l’emploi, les simplifications administratives, le droit à l’erreur, l’accès au numérique, les transactions à l’international, le CFE, la formation professionnelle, l’URSAFF, l’intéressement et la participation pour les salariés ou encore l’apprentissage.
Un modèle de réunion que je compte bien reproduire sur d’autres secteurs territoriaux de la circonscription.

Parallèlement, le travail se fait également sur Paris. Le 14 décembre, nous avons accueilli à l’Assemblée nationale une quarantaine de chefs d’entreprises, membres du Centre des Jeunes Dirigeants d’entreprise, pour organiser des groupes de travail animés par les députés sur les thèmes :
– Création, croissance, transmission et rebond
– Financement des entreprises
– Numérisation et innovation
– Gouvernance et nouveaux modèles économiques
– Formation initiale et formation continue
– Bien être au travail
– Droit à l’erreur
– Simplification administrative
J’ai animé personnellement le groupe sur le financement avec 4 dirigeants d’entreprises de tailles différentes, mais avec des problématiques identiques. Des propositions ont été faites et une synthèse des travaux pour chaque groupe a été rédigée par les chefs d’entreprises eux-mêmes; toutes les synthèses ont été envoyées en suivant au cabinet de Bruno Le Maire directement pour alimenter le PACTE.

Un exemple de plus de la concertation menée au plus près du terrain afin de bâtir une loi au plus près des attentes, dans le seul but de réussir : agir pour atteindre un objectif visé et concret, pas par demi mesure. Là est la différence de méthode aujourd’hui avec ce qui a pu se faire auparavant, et là est l’ADN de notre mouvement La République En Marche depuis le début : partir de la base et du terrain pour transformer la France.

 

Retrouvez plus d’informations sur le PACTE en consultant ici le site du Ministère de l’Economie et des Finances

 

À Lagrave avec des chefs d’entreprise

 

À l’Assemblée nationale avec le Cercle des Jeunes Chefs d’Entreprise

 

Restitution des travaux conduits par les parlementaires et les chefs d’entreprise missionnés dans le cadre du PACTE, 21 décembre à Bercy