Retour sur un week-end culturel et studieux dans le Tarn

De retour sur le territoire de la deuxième circonscription, jeudi dernier dans la soirée, ravie de retrouver mon Tarn, notre Tarn. Cet été est riche en manifestations et j’essaye de couvrir avec Jean Marc, mon suppléant, toutes celles où nous sommes invités, mais pas que : se balader aussi dans les différentes communes animées, simplement en simples citoyens, pour le plaisir : c’est ce que j’ai fait en allant aux « Musicales De Montmiral » à Castelnau et aux Fêtes générales de Lisle-Sur-Tarn. Le soir de mon retour, j’ai pu assister à une partie de la soirée d’ouverture du festival  » Les Moments Musicaux du Tarn  » dans la cour de la mairie de Rabastens, organisé par l’association Chambre avec Vue. C’était la 9ème édition : festival de musique classique dans des lieux superbes ou insolites, des lieux parfois ouvert au public que pour cette occasion-là. De vrais articles ! Comme le groupe de 19 musiciens et la récitante Valérie de la Rochefoucauld qui a interprété en ouverture donc « Pierre et le Loup et concert russe ». Bravo aux organisateurs et au président M. Emmanuel Perdriolle qui savent allier patrimoine et culture. À l’opposé par le style, un autre festival organisé par l’association Rabasrock : Rabastock ; plus rock sans aucun doute et pour autant un rdv où toutes les générations se retrouvent autour de concerts et d’animations variés. Un festival qui attire chaque année un public de plus en plus nombreux pour cette 12ème édition. L’été c’est aussi les apéros concert : Bernard Auque, vigneron au domaine Mas Pignou, organisait les  » Notes d’été  » avec un concert du groupe Ida y Vuelta (salsa) : une ambiance conviviale dans un décor champêtre entouré de vignes.

C’est à Graulhet qu’ensuite, j’ai pu découvrir dans le cadre de l’inauguration d’un spectacle historique, « Les Historiales de Graulhet », l’envers du décor au sens premier bien-sûr : installation impressionnante où tout y est, lumière, accessoires, artifices, et même cette année des dromadaires (qui viennent d’Aveyron ! Et oui on ne connaît pas complètement notre région comme on devrait.); c’est avec un œil pétillant de fierté que le président de cette association M. Alain Huc nous a fait faire une visite des lieux avec le Maire de Graulhet, Claude Fita, puis de remercier autour d’un verre, tous les partenaires et les bénévoles ainsi que les associations originaires d’Occitanie qui présentent ce spectacle trois soirs de suite au Parc de la Bousquétarié.

De façon plus « studieuse » avec mes autres collègues parlementaires du Tarn, Philippe Folliot, Jean Terlier et Philippe Bonnecarrère, nous avions vendredi après-midi un rdv important à la chambre d’agriculture avec leurs représentants ainsi que les présidents des JA et de la FDSEA. Un entretien riche pendant lequel nous avons échangé sur des dossiers importants voire pour certains urgents, dossiers pour lesquels nous aurons une action commune afin de privilégier l’efficacité.

Le matin c’est à Puycelsi que j’étais attendu, au Domaine de Lascroux, lieu Tarnais historiquement symbolique de ces Accueils Collectifs de Mineurs : un super accueil de la part des encadrants et administrateurs du centre , du président de la Fédération des Œuvres Laïques du Tarn et de la présidente du comité Jeunesse au Plein Air départemental du Tarn; ce rdv était prévu dans le cadre d’une campagne nationale en direction des nouveaux parlementaires afin de nous interpeler et nous demander quel est notre projet pour les Accueils Collectifs de Mineurs.

Une visite du centre intérieur et extérieur , qui a démontré d’une bonne organisation tenant compte des rythmes , des âges et des appétences des enfants, avec des hébergements en chambre mais aussi en tente ou en chalet pour les plus grands, et autour de différentes activités dont une qui a attiré particulièrement mon attention : le jardin en permaculture, à savoir, un jardin où animaux, insectes, êtres humains, plantes et micro-organismes vivent en harmonie dans un environnement sain et auto-suffisant.

Ce jardin est fait qu’avec de la récupération, par les enfants eux-mêmes et j’ai eu le plaisir d’y voir pousser des fraises, des tomates, des salades, des courgettes … mélange de légumes et de fleurs pour éviter les produits de traitement inexistants. Ici, la nature agit d’elle-même. Ce centre a fêté il n’y a pas longtemps ses 80 ans et compte continuer longtemps à rendre heureux des enfants qui pour la plupart viennent pour la première fois en vacances avec l’aide de la JPA81.

Un week-end riche en belles rencontres et initiatives. Merci à tous ces acteurs du territoire qui œuvrent pour animer et faire vivre notre circonscription.